Elvia Fouet, médiation lors de l'exposition : Pour l'instant, c'est comme ça au cloître de l'église Saint Pierre des Chartreux, nov. 2010, Toulouse. Médiateurs bénévoles sur le projet : Elvia Fouet, Clemence Laporte, Emilie Mahé, Tiphany Salza, Hugo Vernet. © Laetitia Guneau

Caroline Serrecourt, médiation lors de l’exposition Point de Fuite – Florine Leoni / Eva Nielsen avec des scolaires, Permis de Construire, sept. 2009, Toulouse. Médiatrices bénévoles sur le projet : Christelle Renoux et Caroline Serrecourt.  

Atelier de médiation lors de l'exposition : Fantasmagories au château de Capdeville, avril. 2010, Fronton. Médiateurs bénévoles sur le projet : Maëva Mariotti, Elvia Fouet, Aurélie Luis, Virginie Lepreux, Aurore Gilet. Chargée des publics : Peggy Puech. Avec le soutien de Cultura

Vers les publics

« Sans public, aucune œuvre ne peut exister sur la place publique ».
Antigone Mouchtouris, Sociologue

La culture est un élément essentiel de cohésion sociale et un facteur reconnu de développement, c’est pourquoi Point de Fuite considère la médiation culturelle comme une priorité. A travers un programme d’actions en faveur de tous les publics, varié et sans cesse renouvelé (parcours de visite, ateliers plastiques thématiques…) nous souhaitons favoriser l’effervescence culturelle des quartiers toulousains dans lesquels nous intervenons.
Les artistes d’art contemporain nous proposent, à travers leurs œuvres, leur vision du monde ; cette dernière parfois difficilement accessible pour un public néophyte, nécessite une médiation pour faciliter sa compréhension par le plus grand nombre.
Notre projet de médiation poursuit les objectifs suivants :

Sensibiliser le public à l’art contemporain et à ses nouveaux supports telles la vidéo, la performance, l’installation.
Affiner son jugement artistique.
S’adresser au plus grand nombre dans un souci de démocratisation culturelle.
Amener un lieu d’exposition à devenir un lieu de rencontres, un lieu de vie pour les quartiers.

MOUCHTOURIS Antigone, Sociologie du public dans le champ culturel et artistique, Condé-sur-Noireau, 2005.