Vincent Betbeze, Géhenne, 2013 - Installation in situ, dimensions variables - laser de lumière rouge, couteau  

Vincent Betbeze, 2 3 7, 2013 - Installation in situ, dimensions variables - Colle à moquette, diffuseurs programmables, diffusion de parfum de Whisky - Conception olfactive en coll. avec les chercheurs de l’université L2 PRÉ-PAC - Montpellier 2  

Vincent Betbeze, 2 3 7, 2013 - Installation in situ, dimensions variables - Colle à moquette, diffuseurs programmables, diffusion de parfum de Whisky - Conception olfactive en coll. avec les chercheurs de l’université L2 PRÉ-PAC - Montpellier 2  

Vincent Betbeze, 2 3 7, 2013 - Installation in situ, dimensions variables - Colle à moquette, diffuseurs programmables, diffusion de parfum de Whisky - Conception olfactive en coll. avec les chercheurs de l’université L2 PRÉ-PAC - Montpellier 2  

Vincent Betbeze, 2 3 7, 2013 - Installation in situ, dimensions variables - Colle à moquette, diffuseurs programmables, diffusion de parfum de Whisky - Conception olfactive en coll. avec les chercheurs de l’université L2 PRÉ-PAC - Montpellier 2  

Vincent Betbèze

Situé au confluent du cinéma et de l’art cinétique et influencé par l’héritage des sciences cognitives et de la psychanalyse, le travail de Vincent Betbeze s’applique à l’observation, la décontextualisation et la subversion des structures physiques et conceptuelles réflexives d’une aliénation réciproque du réel et de ses représentations.

Empreinte d’une prolifération mécanique articulant mouvement, lumière son et odeur, ses préoccupations esthétiques se développent à la conjonction des névroses et des obsessions propres à la construction du corps social au travers de l’évolution des relations entre les sphères privées et publiques. En privilégiant une multiplicité de médium qui combine des techniques de fabrication de dispositif scéniques et cinématographiques associés aux ressources des nouveaux médias et technologies, l’artiste sonde les résurgences et les stratifications de la psyché collective dans nos processus de construction identitaire et d’individualisation. Ce travail d’exploration se traduit par des axes de recherches orientés sur la notion de flux (matière-énergie-information) en confrontant l’évolution de leurs matérialités relatives à leurs entropies concrètes. Plus spécifiquement, il s’agit d’exploiter les relations possibles entre variables numériques et variations esthétiques au travers de l’équation espace-oeuvres-visiteurs, dont l’artiste stigmatise les déplacements et les persistances dans un chaos implacablement orchestré. En libérant la représentation de ses fonctionnalités normatives assignées, il délocalise le rapport cognitif à l’oeuvre vers un registre multi sensoriel du réel de l’expérience donnée. Au fil des réalisations, son champ d’application s’étend en terme de territoires réels ou supposés, au-delà de leurs limites spatiales et temporelles, et dont les dernières pièces jouent un rôle de catalyseur.

http://www.vincentbetbeze.com/