Sur DéMesure

Voir l'exposition Sur DéMesure



Jeudi 10 octobre
19h : VERNISSAGE
21h : MARCHE PORTÉE

Une édition de photographies de Mickaël Soyez sera réalisée pour l'occasion.
Scénographie : Laura Freeth, Antony Lille.
Musique : Mix surprise de VABLC
Créateurs : Arthur Avellano, Fanny Joly, Marianna Ladreyt, Litige (Loïc Unterreiner et Quentin Schwaab).

__________________________________________________________





Vernissage


Plateau radio FMR


Mix VABLC


Mickaël Soyez, Décades, 2013 - Édition de photographies, 120 ex.
__________________________________________________________



MARCHE PORTÉE :

Arthur Avellano :


Arthur Avellano, Marche Portée, 2013.

Arthur Avellano :
“Après avoir posé en robe de latex et talons aiguilles, le top-modèle Naomi Campbell nota que “ la robe fait un drôle de bruit crissant quand on l’enfile ; il faut s’enduire de talc avant de la mettre pour qu’elle ne colle pas à la peau.” Lorsqu’on lui demande si ce genre de vêtement était fait pour les femmes, elle répliqua simplement : “ les femmes font ce qu’elles veulent” “
Valérie Steele Fétiche. Mode sexe et pouvoir.
__________________________________________________________



Marianna Ladreyt :


Marianna Ladreyt, Tapishirts, Marche Portée, 2013.

Marianna Ladreyt :
Dans les mythologies grecques, les métamorphoses sont un thème récurrent. Celle qui captive mon attention aujourd’hui est la transformation de Zeus en pluie d’or pour pouvoir accéder secrètement à Danaé, emprisonnée. Il s’est alors toujours déguisé, transformé, métamorphosé en plusieurs genres d’humains, ou d’animaux, corps vivants et en mouvement.
Ici, il est pluie d’or, qui vient et s’insère n’importe où. L’or est un métal, un matériau froid et inanimé. Mais là, il est vivant puisqu'il est amené sous forme de pluie, de nuage, donc sous une forme muable, en mouvement perpétuel. Il peut se transformer, il peut être partout, s’étendre et se rétracter, changer de forme (et de fonction?) à l’infini.
__________________________________________________________



Fanny Joly :


Fanny Joly, Marche Portée, 2013.

Fanny Joly :
Mise en place d'un processus générateur de formes en réalisant des silhouettes à partir de leurs contre-formes et non en se calquant sur les archétypes vestimentaires.
L'idée est de donner de l'importance au rebut, à la chute de matière, en la sélectionnant et l'apposant sur le corps, de manière à ce qu'elle devienne un "vêtement".
Créant ainsi un autre genre, une autre silhouette se différenciant de l'habituelle et tentant de proposer une remise en question des codes de la mode, en se situant à la frontière entre deux mondes, celui de l'art et celui du design de mode.
__________________________________________________________



Litige :


Litige, Marche Portée, 2013.

Litige :
Sans prétendre l'ignorer ou l'enjamber impunément, nous envisageons le genre comme une cloison flottante et perméable, une tranchée aiguë dont la position reste indéterminée, ambiguë. En créant des vêtements androgynes et versatiles, notre démarche consiste à jouer avec le genre par un brassage transgressif des références, ou plutôt à jouer sans lui, dans un souci de dé-codification. Au cœur de ce processus, l'uniforme joue un rôle fondamental. Si originellement il permet l'établissement d'une identité collective et l’annihilation de l'individualité, ici il est au contraire vu comme l'émanation d'une base brute et unique au sein de laquelle chacun peut se façonner sa propre identité sans être influencé par la notion pré-construite de genre. Notre approche se démarque de l’unisexe dans le sens où aucune place n'est laissée au compromis. L'entité qui émane de nos créations textiles ne se reconnaît ni d'un sexe unique, ni du troisième sexe, mais d'un sexe non défini, lâche, un sexe baladeur.
__________________________________________________________
__________________________________________________________



Jeudi 17 octobre
19h30 : Performance de Nicolas Puyjalon


Nicolas Puyjalon, Série B: auto-désastre, 2013 - Performance.

Nicolas Puyjalon :
Un plan de route est dessiné.
Des voitures roulant à vive allure empruntent toutes les voies de l’échangeur en forme de trèfle, marqué au sol.
Et si tout n’était pas bien orchestré?
Et si comme l’annonce Ballard, la science-fiction, l’horreur se cachent au sein de notre réalité.
Une collision multiple vient à se produire.
On observe de tous les côtés les squelettes des automobiles; un exercice sur la fin du monde.
__________________________________________________________



Jeudi 17 octobre
21h : Mix DJ No Breakfast et Julien Gasc


Mix DJ No Breakfast et Julien Gasc

DJ No Breakfast et Julien Gasc :
Antoine (DJ No Breakfast) est un glaneur de sons à tendance monomaniaque. Julien Gasc est multi-instrumentiste et co-fondateur d'Aquaserge, groupe psychédélique pop. Seuls ou ensemble ils poussent des disques et font danser les gens; ils organisent il y a quelques années avec des amis les soirées “Mamie Van Doren Show”. Il reconnaissent volontiers avoir une affection particulière pour les génies obscurs, les stars incomprises, l'humour et la dérision ... la variété underground !
__________________________________________________________
__________________________________________________________



Jeudi 31 octobre
18h : Genre 2030 - Projection du film : Paris Is Burning


Projection du film Paris Is Burning, New York 1987, Miramax.

Genre 2030 est un séminaire de recherche de l'IsdaT dans lequel un groupe d'artistes, des étudiants et des théoriciens se retrouvent pour enquêter autour de l'influence des critères sexospécifiques sur les pratiques artistiques. En interrogeant ce présupposé nous voudrions contribuer à l'analyse des mécanismes d’identification de genre sur la production de sens dans l'art contemporain.

Pour cette première entrée en scène, Genre 2030 a choisi de montrer le film Paris Is Burning, réalisé par Jennie Livingstone, sorti aux États-Unis en 1990 (durée : 1h18)  

Dans le New York du milieu des années 80, apparaissent des groupes inter-culturaux, des latinos, des blacks, des gays. Ils se réunissent et se transforment dans des soirées de défilés transgenres. La multitude des personnages incarnés par ces gars du ghetto, transfigure l’état actuel d’une société en quête d’identité. Tantôt la maîtresse d’école, tantôt l’avocate ou bien le militaire au retour de guerre, ils surjouent toujours en clichés une vie rêvée et se décomposent littéralement dans des démarches « voguesques », directement empruntées au monde de la mode. Poussé à son paroxysme, ils dansent le défilé.

Bien plus qu’un documentaire sur l'apparition d’un énième groupe "pimpé", ce projet filmique est en lui-même un questionnement sur son propre style. À la fois documentaire précurseur et entretien intime, il est, surtout, le premier travail hasardeux d’une jeune américaine fasciné par ce qui se passe en bas de chez elle. 
__________________________________________________________



Jeudi 31 octobre
21h : Carte blanche à PLUG


Désirée Louve & lakaFILZ

PLUG est une association créée en 2012 à Toulouse. Elle a pour but la mise en valeur de la création alternative, le soutien aux artistes, ainsi que la recherche et la promotion de nouvelles formes d'expression.
Après avoir célébré la fierté LGBT lors de sa première soirée "Proud Unicorns" où se sont succédé les artistes MadMoizel, Electrosexual et Mehari, PLUG a décidé de s'associer à Point de Fuite et au collectif IPN afin de proposer une soirée de finissage d'exposition festive, électrique et décadente, en bref Sur DéMesure !
__________________________________________________________



Jeudi 31 octobre
XXh : Folies Passagères


Interventions et performances des Folies Passagères.
__________________________________________________________
__________________________________________________________



Haut de page


Sur DéMesure

Voir l'exposition Sur DéMesure



Jeudi 10 octobre
19h : VERNISSAGE
21h : MARCHE PORTÉE

Une édition de photographies de Mickaël Soyez sera réalisée pour l'occasion.
Scénographie : Laura Freeth, Antony Lille.
Musique : Mix surprise de VABLC
Créateurs : Arthur Avellano, Fanny Joly, Marianna Ladreyt, Litige (Loïc Unterreiner et Quentin Schwaab).

__________________________________________________________





Vernissage


Plateau radio FMR


Mix VABLC


Mickaël Soyez, Décades, 2013 - Édition de photographies, 120 ex.
__________________________________________________________



MARCHE PORTÉE :

Arthur Avellano :


Arthur Avellano, Marche Portée, 2013.

Arthur Avellano :
“Après avoir posé en robe de latex et talons aiguilles, le top-modèle Naomi Campbell nota que “ la robe fait un drôle de bruit crissant quand on l’enfile ; il faut s’enduire de talc avant de la mettre pour qu’elle ne colle pas à la peau.” Lorsqu’on lui demande si ce genre de vêtement était fait pour les femmes, elle répliqua simplement : “ les femmes font ce qu’elles veulent” “
Valérie Steele Fétiche. Mode sexe et pouvoir.
__________________________________________________________



Marianna Ladreyt :


Marianna Ladreyt, Tapishirts, Marche Portée, 2013.

Marianna Ladreyt :
Dans les mythologies grecques, les métamorphoses sont un thème récurrent. Celle qui captive mon attention aujourd’hui est la transformation de Zeus en pluie d’or pour pouvoir accéder secrètement à Danaé, emprisonnée. Il s’est alors toujours déguisé, transformé, métamorphosé en plusieurs genres d’humains, ou d’animaux, corps vivants et en mouvement.
Ici, il est pluie d’or, qui vient et s’insère n’importe où. L’or est un métal, un matériau froid et inanimé. Mais là, il est vivant puisqu'il est amené sous forme de pluie, de nuage, donc sous une forme muable, en mouvement perpétuel. Il peut se transformer, il peut être partout, s’étendre et se rétracter, changer de forme (et de fonction?) à l’infini.
__________________________________________________________



Fanny Joly :


Fanny Joly, Marche Portée, 2013.

Fanny Joly :
Mise en place d'un processus générateur de formes en réalisant des silhouettes à partir de leurs contre-formes et non en se calquant sur les archétypes vestimentaires.
L'idée est de donner de l'importance au rebut, à la chute de matière, en la sélectionnant et l'apposant sur le corps, de manière à ce qu'elle devienne un "vêtement".
Créant ainsi un autre genre, une autre silhouette se différenciant de l'habituelle et tentant de proposer une remise en question des codes de la mode, en se situant à la frontière entre deux mondes, celui de l'art et celui du design de mode.
__________________________________________________________



Litige :


Litige, Marche Portée, 2013.

Litige :
Sans prétendre l'ignorer ou l'enjamber impunément, nous envisageons le genre comme une cloison flottante et perméable, une tranchée aiguë dont la position reste indéterminée, ambiguë. En créant des vêtements androgynes et versatiles, notre démarche consiste à jouer avec le genre par un brassage transgressif des références, ou plutôt à jouer sans lui, dans un souci de dé-codification. Au cœur de ce processus, l'uniforme joue un rôle fondamental. Si originellement il permet l'établissement d'une identité collective et l’annihilation de l'individualité, ici il est au contraire vu comme l'émanation d'une base brute et unique au sein de laquelle chacun peut se façonner sa propre identité sans être influencé par la notion pré-construite de genre. Notre approche se démarque de l’unisexe dans le sens où aucune place n'est laissée au compromis. L'entité qui émane de nos créations textiles ne se reconnaît ni d'un sexe unique, ni du troisième sexe, mais d'un sexe non défini, lâche, un sexe baladeur.
__________________________________________________________
__________________________________________________________



Jeudi 17 octobre
19h30 : Performance de Nicolas Puyjalon


Nicolas Puyjalon, Série B: auto-désastre, 2013 - Performance.

Nicolas Puyjalon :
Un plan de route est dessiné.
Des voitures roulant à vive allure empruntent toutes les voies de l’échangeur en forme de trèfle, marqué au sol.
Et si tout n’était pas bien orchestré?
Et si comme l’annonce Ballard, la science-fiction, l’horreur se cachent au sein de notre réalité.
Une collision multiple vient à se produire.
On observe de tous les côtés les squelettes des automobiles; un exercice sur la fin du monde.
__________________________________________________________



Jeudi 17 octobre
21h : Mix DJ No Breakfast et Julien Gasc


Mix DJ No Breakfast et Julien Gasc

DJ No Breakfast et Julien Gasc :
Antoine (DJ No Breakfast) est un glaneur de sons à tendance monomaniaque. Julien Gasc est multi-instrumentiste et co-fondateur d'Aquaserge, groupe psychédélique pop. Seuls ou ensemble ils poussent des disques et font danser les gens; ils organisent il y a quelques années avec des amis les soirées “Mamie Van Doren Show”. Il reconnaissent volontiers avoir une affection particulière pour les génies obscurs, les stars incomprises, l'humour et la dérision ... la variété underground !
__________________________________________________________
__________________________________________________________



Jeudi 31 octobre
18h : Genre 2030 - Projection du film : Paris Is Burning


Projection du film Paris Is Burning, New York 1987, Miramax.

Genre 2030 est un séminaire de recherche de l'IsdaT dans lequel un groupe d'artistes, des étudiants et des théoriciens se retrouvent pour enquêter autour de l'influence des critères sexospécifiques sur les pratiques artistiques. En interrogeant ce présupposé nous voudrions contribuer à l'analyse des mécanismes d’identification de genre sur la production de sens dans l'art contemporain.

Pour cette première entrée en scène, Genre 2030 a choisi de montrer le film Paris Is Burning, réalisé par Jennie Livingstone, sorti aux États-Unis en 1990 (durée : 1h18)  

Dans le New York du milieu des années 80, apparaissent des groupes inter-culturaux, des latinos, des blacks, des gays. Ils se réunissent et se transforment dans des soirées de défilés transgenres. La multitude des personnages incarnés par ces gars du ghetto, transfigure l’état actuel d’une société en quête d’identité. Tantôt la maîtresse d’école, tantôt l’avocate ou bien le militaire au retour de guerre, ils surjouent toujours en clichés une vie rêvée et se décomposent littéralement dans des démarches « voguesques », directement empruntées au monde de la mode. Poussé à son paroxysme, ils dansent le défilé.

Bien plus qu’un documentaire sur l'apparition d’un énième groupe "pimpé", ce projet filmique est en lui-même un questionnement sur son propre style. À la fois documentaire précurseur et entretien intime, il est, surtout, le premier travail hasardeux d’une jeune américaine fasciné par ce qui se passe en bas de chez elle. 
__________________________________________________________



Jeudi 31 octobre
21h : Carte blanche à PLUG


Désirée Louve & lakaFILZ

PLUG est une association créée en 2012 à Toulouse. Elle a pour but la mise en valeur de la création alternative, le soutien aux artistes, ainsi que la recherche et la promotion de nouvelles formes d'expression.
Après avoir célébré la fierté LGBT lors de sa première soirée "Proud Unicorns" où se sont succédé les artistes MadMoizel, Electrosexual et Mehari, PLUG a décidé de s'associer à Point de Fuite et au collectif IPN afin de proposer une soirée de finissage d'exposition festive, électrique et décadente, en bref Sur DéMesure !
__________________________________________________________



Jeudi 31 octobre
XXh : Folies Passagères


Interventions et performances des Folies Passagères.
__________________________________________________________
__________________________________________________________



Haut de page