Voltex - Quai de Tounis, Toulouse  

Rémi Groussin, Symétrie verticale de la zone de travail, les motos, 2010 Motos, peinture, techniques mixtes. Symétrie horizontale de la zone de travail, le cycliste, 2010, 6 min, Projection vidéo HD - Production Point de Fuite  

Rémi Groussin, Symétrie verticale de la zone de travail, les motos, 2010 Motos, peinture, techniques mixtes - Production Point de Fuite  

Rémi Groussin - symétrie verticale de la zone de travail, les motos, le duel, 2010, loop, vidéo HD production Point de Fuite. Acteurs : Florence Le Mouel, Rémi Groussin  

Rémi Groussin - symétrie verticale de la zone de travail, les motos, le duel, 2010, loop, vidéo HD production Point de Fuite. Acteurs : Florence Le Mouel, Rémi Groussin  

Rémi Groussin, Symétrie horizontale de la zone de travail, le cycliste, 2010, 6 min, Projection vidéo HD - Production Point de Fuite. Acteur : Nicolas Daubannes - © Rémi Groussin  

Rémi Groussin - Espace limite de confrontation, le duel, 2010, loop, projection vidéo HD et casques de moto, production: Point de fuite. Acteurs : Florence Le Mouel, Abbas Akhavan  

Rémi Groussin - Espace limite de confrontation, le duel, 2010, loop, projection vidéo HD et casques de moto, production: Point de fuite. Acteurs : Florence Le Mouel, Abbas Akhavan  

Rémi Groussin - Espace limite de confrontation, le duel, 2010, loop, projection vidéo HD et casques de moto, production: Point de fuite. Acteurs : Florence Le Mouel, Abbas Akhavan  

Abbas Akhavan, And what is below is as that which is above, 2010  

Abbas Akhavan, And what is below is as that which is above, 2010 - Production Point de Fuite  

Abbas Akhavan, And what is below is as that which is above, 2010 - Production Point de Fuite  

Abbas Akhavan, And what is below is as that which is above, 2010 - Production Point de Fuite  

Katie Bethune-Leamen - Ghost Chorus : A Dirge For Dead Slang, 2010  

Katie Bethune-Leamen, Peary First Espies Ahnighito, 2010 - Digital vidéo, 7m 18s  

Katie Bethune-Leamen - Really It's a Lot Bigger, A Lot Heavier, And A Lot Darker #7 - papier mache, acrylic, wood 2010  

Gérald Kurdian - This is the hello monster! La solidité des choses #1 (Gymnastique Moderne), 2010 >>ANNULÉ<<  

On n'enchaîne pas les volcans

Télécharger le dépliant
Télécharger le programme
Télécharger le dossier de presse
Télécharger le communiqué de presse

Voir les événements de On n'enchaîne pas les volcans
Voir la vidéo de la performance de Abbas Akhavan

Histoire de Voltex

PROPOSITION DE POINT DE FUITE ET PAVILION PROJECTS
Dans le cadre du Printemps de Septembre, festival de création contemporaine.
Une résidence ouverte / une activation d’espace

Pour cette vingtième édition, Point de Fuite intègre le festival de création contemporaine : Le Printemps de Septembre—à Toulouse du 24 septembre au 17 octobre 2010. Cette nouvelle édition s’annonce majeure ; elle marque le 20e anniversaire du Festival et met à l’honneur la performance, pratique artistique en pleine expansion, sous le titre Une forme pour toute action.

Pour ce faire, PDF a invité Pavilion Projects à monter un projet de résidence et d’exposition : "On n’enchaîne pas les volcans", dans un nouvel espace, une ancienne usine au coeur de Toulouse, occupée partiellement par l’entreprise Voltex sur les quais de la Garonne. Pavilion Projects est une autre structure nomade et innovante développant des projets culturels et artistiques de l’autre côté de l’Atlantique à Montréal, au Canada. Cette mutualisation permettra d’engager un dialogue autour de deux réalités artistiques. En effet, On n’enchaîne pas les volcans, se veut être une plateforme ouverte, une exposition mouvante, une résidence d’artistes évolutive abordant la performance sous différentes formes. L’activation d’installations performatives sera une des propositions questionnant le résidu, la trace, le témoignage, l’improvisation, etc. Les performances prendront forme dans les ateliers d’artistes en résidence, la cour de l’immeuble, un bureau inoccupé dans le quartier du quai de Tounis...

"On n’enchaîne pas les volcans" propose une résidence du 1er septembre au 17 octobre 2010 à Abbas Akhavan (irano-canadien), Katie Bethune-Leamen (canadienne), Rémi Groussin (français) et Gérald Kurdian (français). Le passage des artistes au sein de cette résidence s’organisera de manière rotative, créant ainsi des possibilités, comme des impossibilités de rencontre.

L’espace choisi se voudra expérimental et dynamique ; comme l’an passé PDF collabore avec les acteurs artistiques du territoire en invitant de nombreux artistes (Béatrice Utrilla, Maryse Larivière…), collectifs (ALaPlage, La Mobylette), édition indépendante (Hypertexte, Manystuff, IFmag, …), musiciens (Rouge, Michel Cloup, …), professionnels de l’art contemporain toulousain et autre. Ces différents acteurs prendront la parole, performeront et alimenteront la résidence de manière active et effervescente. En mettant en connexion des artistes en résidence et le milieu artistique toulousain, nous espérons stimuler des discussions et des projets; de sorte, que des propositions naissent au jour le jour.

La résidence est composée d’artistes émergents et confirmés provoquant une rencontre internationale de cultures et de pratiques face à ce médium qu’est la performance. Lors de la résidence seront présentées des performances en anglais autant qu’en français dans un but de mixité culturelle.

Ce projet présente des artistes reconnus sur la scène internationale de l’art contemporain ayant déjà exposé dans des institutions culturelles réputées (FRAC, le Lieu Unique, Galerie Agnès B, Palais de Tokyo, Third Line Gallery – Dubai UAE, CSA Space – Vancouver, la Fonderie Darling à Montréal, …) mais également un jeune artiste fraîchement diplômé de l’Ecole des beaux-arts de Toulouse.

Les artistes en résidence auront le choix de travailler individuellement ou collectivement, ils présenteront au fur et à mesure leurs recherches et créations. Nous invitons le public à expérimenter la résidence comme quelque chose en mouvance permanente. Le public est invité à revenir à plusieurs reprises durant le festival, pour prendre la mesure de cette exposition en rotation quasi-quotidienne. Pour rendre l’échange plus convivial, un espace composé de mobilier design sera aménagé. Ainsi, le grand public, les artistes et les professionnels de l’art contemporain pourront s’y rencontrer autour d’un café.

L’origine du projet s’est nourrie de l’ouvrage d’Annie Le Brun : "On n’enchaîne pas les volcans", éponyme du titre de l’exposition, mais également de la métaphore du volcan. C’est un essai dans lequel elle revient sur la pensée de Sade. « Une pensée dont l'insoumission essentielle, l'odeur de soufre et le panache de feu, dominent l'horizon des Lumières. » Sade proclame en prophète « un espace d’une béance première, de laquelle tout peut surgir mais que rien ne peut colmater ni réduire ». Notre proposition se veut être un lieu d’expérimentation mentale et physique qui part de la matière comme l’esprit humain part du corps. C’est un embrassement des idées et des actions que nous souhaitons encourager. Nous souhaitons vivre et faire vivre quelque chose de physique à travers un lieu de matérialisation improbable.

Accès :
Métro Ligne A - Esquirol
Ligne B - Carmes
Bus 38, arrêt Quai de Tounis

Régisseuse générale : Lucie Laflorentie. Stagiaires à la médiation: Médiatrices du Printemps de Septembre : Anne Sophie Andrieu, Louise de Contes, Elvia Fouet, Alice Pecharman, Amélie Pitton, Zoriana Raymond. Régisseurs son et lumière : Lucas Gilabert, Fabrice Fortner Graphiste : Benjamin Renaud. Designer : Brice Du Peloux. Vidéaste : Mélanie Kermel-Rodriguez
Bénévoles sur le projet : Athina Boé, Marie Johanna Cornut, Raphaëlle Camus, Sarah Chpoliansky, Emilie Delfaut, Alexandra Fouillade-Meyer, Laura Freeth, Simon Garcia, Aurore Houlès, Manifa N’Diaye, Marine Semeria, Amélia Taracena, Loïc Torchy, Marco Van Nyverseel, Marie Vigne.
Pavilion Projects
Commissaires d’exposition : Maryse Larivière et Robin Simpson