Espace W31   

Can you feel it, 2014 - 8 coussins personnalisés, fil de pêche orange fluo - Coussin : 40 x 40 chacun  

Mariage de raison, 2014 - Mug personnalisé et coussin personnalisé sur socle - 50 x 50 x 120 cm / Can you feel it, 2014 - 8 coussins personnalisés, fil de pêche orange fluo - Coussin : 40 x 40 chacun  

Can you feel it, 2014 - 8 coussins personnalisés, fil de pêche orange fluo - Coussin : 40 x 40 chacun  

Can you feel it, 2014 - 8 coussins personnalisés, fil de pêche orange fluo - Coussin : 40 x 40 chacun  

Mariage de raison, 2014 - Mug personnalisé et coussin personnalisé sur socle - 50 x 50 x 120 cm / Can you feel it, 2014 - 8 coussins personnalisés, fil de pêche orange fluo - Coussin : 40 x 40 chacun  

Can you feel it, 2014 - 8 coussins personnalisés, fil de pêche orange fluo - Coussin : 40 x 40 chacun  

Mariage de raison, 2014 - Mug personnalisé et coussin personnalisé sur socle - 50 x 50 x 120 cm / Can you feel it, 2014 - 8 coussins personnalisés, fil de pêche orange fluo - Coussin : 40 x 40 chacun  

Potlatch

Télécharger le flyer

Une proposition artistique de Pablo Réol
Présentation du projet en volume des Maourines

Du 1er au 15 octobre 2014

Espace W31
Crédit Agricole Toulouse 31
Place Wilson,
31000 Toulouse

Horaires : le mardi de 11h à 19h,
du mercredi au vendredi de 10h à 19h,
et le samedi de 10h à 17h
Accès : Métro Jean Jaures

Pablo Réol :

Je travaille à la fabrication d'images, en employant toutes les techniques qui sont à ma portée: appropriation, photographie, collage numérique, scan. J'imprime, je découpe, je re-photographie, mes images comme celles des autres.

J'utilise particulièrement la photographie amateur et l'imagerie publicitaire, photographie d'illustration ou de banque d'images. Je suis attentif à la matière de l'image dans l'espace public (stickers sur vitres, affiches, flyers etc.) et je cherche à créer des objets avec différentes couches de matières comme de sens.

Je cherche à trouver un équilibre entre la représentation d'un flux, d'un motif composé des images que je produis et que je reçois, et des moments de pause, de lisibilité ou de contemplation, de détachement; mais il s'agit aussi de créer des espaces de réflexion sur les signes en circulation aujourd'hui, utilisé comme un matériau, une matrice dégénérative sans fin.